15 Nov' 16

Une tour en plein Sahara

Le problème de la surpopulation s’étend progressivement aux quatre coins du globe, pourtant dans les régions sahariennes un projet de tour pourrait permettre de l’endiguer. En effet, les City sand towers ou tours de sable constitueraient une réponse viable à la surpopulation et au mal logement. C’est à l’agence OXO Architectes, plus particulièrement aux architectes Manal Rachdi et Nicolas Laisné que l’on doit ce projet innovant.

À première vue, le climat aride et l’environnement hostile ne permettraient pas d’y établir un quelconque habitat mais la présence de la tour et l’ombre qu’elle projette rendraient la vie possible. L’urbanisme rappellerait celle des souks, les rues qui s’entrecroisent feraient circuler l’air et seraient agencées autour d’un imposant bassin, la surface totale couvrirait 780 000 m2. Le programme accueillerait des logements, des restaurants, des bureaux, des hôtels, un observatoire météorologique et des bars dont un panoramique.

Le visiteur pénétrant dans le large atrium découvrirait une deuxième tour, logée dans la première mais recouverte d’une végétation dense. Les étages seraient occupés par des commerces et des logements ouverts sur une vue à couper le souffle sur le désert environnant qui contrasterait avec le spectacle du jardin vertical.

La façade extérieure ocre disparaîtrait dans le paysage, seule sa silhouette se découperait sur le bleu de ciel. La production d’énergie serait assurée par des brises-soleil et des capteurs répartis sur l’ensemble de la façade qui assureraient également l’indispensable rafraîchissement de la tour.

Plus qu’une réponse à la surpopulation, ce projet pourrait aboutir à une nouvelle façon de percevoir le désert et à la création d’un nouveau mode de vie.